Skip to content

Une Journée de la fille ludique et festive à La Seyne-sur-Mer

journee-de-la-fille
Le 24 juillet 2014, la mairie de La Seyne-sur-Mer organisait la quatrième édition de la désormais traditionnelle Journée de la Fille.
Dans le parc Braudel aux Sablettes, allées verdoyantes et soleil varois dessinaient le cadre enchanteur d’un événement ludique, festif … et résolument engagé dans la lutte pour l’égalité !

Pourquoi ?

En 2010, les EAJ (Espaces Accueil Jeunes) de la Seyne-sur-Mer sont fréquentés à 66% par les garçons et à 33% par les filles. Ce déséquilibre est lié aux activités proposées dans les 5 structures Jeunesse de la Ville, considérées comme plus masculines, mais aussi à une forme de territorialisation : les garçons ont réussi à s’approprier les propositions du service jeunesse. Pas les filles. Un rééquilibrage est donc nécessaire.

Comment ?

Organiser une journée dédiée aux filles à partir de 12 ans, avec un triple objectif :
espace sportif pour leur faire découvrir les activités proposées par le service jeunesse
espace de prévention pour les sensibiliser aux questions qui les concernent (Planning familial, alcool, drogues, MST, santé alimentaire, sécurité routière …)
Espace bien-être avec ateliers coiffure, manucure, relooking, mais aussi relaxation pour les amener à travailler sur la valorisation de leur image.

L’événement est ouvert aux garçons pour la somme symbolique d’un euro.

Quel bilan ?

Plus de 600 jeunes ont participé à cette quatrième édition. Majoritairement des filles de 12 à 16 ans en moyenne. C’est un vrai succès. Loin de stigmatiser le public féminin, cette journée organisée pour elles les invite à se rassembler autour d’activités encadrées par des animateurs soucieux de leur faire passer un message clair : Les Espaces d’Accueil Jeunesse de la Seyne-Sur-Mer les accueillent toute l’année à bras ouverts. En 4 ans, la fréquentation des EAJ par les filles est passée de 33 à 44%.

Le projet en photos

 

L’interview de Makki Boutekka, conseiller municipal délégué à la Jeunesse

Makki-BoutekkaEn tant qu’adjoint à la jeunesse élu en avril dernier, vous avez porté cette quatrième édition de la journée de la fille. Qu’en avez vous pensé ?
Makki Boutekka : La Journée de la fille est désormais bien installée à La Seyne-sur-Mer. La municipalité, avec son service jeunesse, a déclenché quelque chose qui dépasse nos publics habituels. On sentait une vraie attente de la part de ce public souvent délaissé en tant que tel : les adolescentes.

Qu’est ce qui vous a marqué dans le déroulement de cette journée ? Dans le retour que vous avez eu des jeunes présents ?
MB : La mixité. C’est très bien que des garçons se déplacent pour la journée de la fille. Mixité sociale aussi, quartiers populaires et plus résidentiels. Et les partenariats tous azimuts entre les différents services de la Ville, les acteurs économiques… Les jeunes filles sont très satisfaites. Elles ne font pas que passer mais restent deux ou trois heures sur place en moyenne. Le mélange sport et actions de prévention a été apprécié. Des activités bien adaptées à un public féminin et jeune…

Est ce une journée importante pour la vie de la Seyne? Pourquoi ?
MB : Symboliquement oui. Cela montre que l’activité balnéaire est accessible à tous les publics seynois et pas seulement aux touristes ou aux vacanciers. La Seyne a aussi besoin d’attirer des publics venus d’ailleurs car c’est une ville qui n’a pas toujours forcément une bonne image. Et ce genre d’événement y contribue. Nous avons bien sûr des lycées, des collèges à La Seyne, dont les élèves ne sont pas tous Seynois mais vivent pleinement notre ville eux-aussi, bien entendu.

Comment s’inscrit-elle dans la politique générale de la ville ?
MB : C’est au coeur de notre stratégie : faire participer à la vie de la cité les citoyens de tous âges et de tous horizons culturels, sociaux… Lors du précédent mandat la démocratie locale a été relancée (Conseils de quartiers, assises, comités d’usagers et co-gestion, etc.). La Journée de la fille s’inscrit pleinement dans cet élan.

Avez-vous des souhaits, des envies pour les éditions à venir ?
MB : Les jeunes filles elles-même demandent une soirée festive où elles feraient le spectacle : expressions diverses, talents… C’est à étudier.

 Le témoignage de Yasmina, 16 ans

“J’aime beaucoup l’idée qu’on se retrouve entre filles, que les activités sont prévues pour nous. Entre filles, on se comprend mieux, on rit plus. On est détendues. Il y a vraiment une bonne ambiance.”

Fiche d'identité de la communeLe projet en chiffresPour aller plus loin
  • Commune : La Seyne-Sur-Mer
  • Département : Var (83)
  • Région : Provence-Alpes Côte d’Azur
  • Population : 63 000 habitants
  • Maire : Marc Vuillemot (PS)
  • Site internet : www.la-seyne.fr
  • 600 participants
  • 55 à 60% de filles de 12 à 16 ans
  • 9 heures d’animation
  • 300 kilos de fruits de saison mis à disposition par Leclerc
  • 15 partenaires locaux

En savoir plus

Plus d’infos sur la journée de la fille à La seyne-sur-Mer ?
Contactez directement le service jeunesse !
Publié dans :
Scroll To Top