Skip to content

Agenda 21 local et Maison de la ville : Creil passe au durable

Au cœur de la commune, bardée de bois et de plain-pied, la Maison de la Ville accueille les creillois depuis 2011 pour leur permettre de développer un projet citoyen ou simplement s’informer sur les ressources et les dispositifs mis en place par la ville en matière de développement durable et de démocratie participative conformément à l’Agenda 21 élaborée par l’équipe municipale, en collaboration avec les habitants, et développé de 2008 à 2011 autour de six axes majeurs pour les creillois : s’épanouir dans sa vie personnelle ; prendre soin de son environnement ; bien se loger
et mieux travailler ; être heureux de vivre à Creil ; être citoyen et solidaire ; s’ouvrir au monde.

Pourquoi ?

A partir de 2008, Creil a entamé l’élaboration de son Agenda 21 local avec le concours de nombreux acteurs locaux et dont la Maison de la Ville est aujourd’hui l’outil principal. Avec l’Agenda 21, Creil caresse l’ambition de faire de chaque citoyen un acteur de la ville. Tous doivent pouvoir s’exprimer librement sur les choix de gestion de la ville et y participer. Un budget est également alloué aux porteurs de projets citoyens lorsqu’ils entrent dans le cadre des axes de l’Agenda 21 local. Pour les élus creillois, il est aujourd’hui nécessaire de transmettre les valeurs de la République, du bien vivre ensemble et de lutter activement contre toutes les formes de discrimination. Cette notion sociale de partage, de vie en communauté est corrélée au développement durable : chacun doit avoir accès aux ressources mais doit aussi les respecter pour autrui. Creil veut faire rimer bien-vivre et durabilité.

Comment ?

La Maison de la Ville permet aux agents territoriaux chargés de mission et aux citoyens actifs de travailler en transversalité avec les partenaires locaux dans la mise en place d’actions écocitoyennes. Une démarche dans la continuité de l’élaboration de l’Agenda 21 et de la création de la Maison de la Ville. Dès 2008, les 47 membres du Comité de Pilotage de l’agenda 21 ont mené une réflexion et un travail de fond de plusieurs mois autour des enjeux environnementaux et sur l’opportunité de donner la priorité au développement durable. Ce comité pluriel, composé d’habitants, d’acteurs économiques, d’associatifs, d’élus, d’agents municipaux, a eu la parole en tant « qu’expert » de la vie locale. Ils ont pu soumettre des questionnements, lancer des propositions d’actions, partager leurs ressentis sur des thèmes d’actualité : énergies renouvelables, transports doux et alternatifs, éco-responsabilité, handicap.

La Maison de la Ville accompagne également des populations dans le processus de digitalisation de la vie quotidienne. Il est essentiel de ne pas laisser pour compte des populations plus fragiles comme les personnes âgées ou encore les individus en situation de handicap. Des bornes informatiques sont en libre accès pour effectuer en ligne des démarches administratives ou tout simplement consulter internet tandis que des permanences d’initiation à l’informatique ont lieu régulièrement dans les locaux.
C’est également auprès des agents de la Maison de la Ville que sont centralisés les signalements citoyens (problèmes d’éclairage, dégradations urbaines, nuisances diverses), les services municipaux compétents sont ensuite prévenus et peuvent ainsi agir rapidement.

Quel bilan ?

La Maison de la Ville joue un rôle de phare citoyen, elle est là pour donner envie aux creillois de passer à l’action mais elle n’est pas le seul lieu où les lignes bougent depuis 2009 à Creil. Les éco-ateliers de la Maison de la Ville permettent aussi aux agents municipaux de se former à la citoyenneté et au développement durable. Une formation complète, à la fois théorique et pratique, qui s’est construite autour d’une dynamique de groupe, amorcée en 2009, continuée en 2010 et approfondie en 2011. Aujourd’hui les creillois bénéficient d’un service public de qualité, basé sur la culture du développement durable. Les éco-agents ont vocation à devenir de véritables éco-ambassadeurs, porteur d’un message éco-citoyen auprès de chacun.

Le projet en photos

Interview de Rama Diarra, responsable de la Maison de la Ville de Creil

Depuis quand existe la Maison de la Ville et quel accueil lui ont réservé les creillois ?
Difficile de parler en mon seul nom tant la Maison de la ville est un projet collectif porté par de nombreux acteurs. Mais lorsque La Maison de la ville a ouvert ses portes en septembre 2011 à l’occasion de la manifestation Creil Respire (un événement dédié au développement durable et à la citoyenneté) destinée à présenter l’Agenda 21 de la commune, l’ensemble des habitants de Creil a été convié à la Maison de la Ville et l’inauguration fut un succès qui ne s’est pas démenti depuis. L’intégration dans le tissu urbain et l’emplacement du bâtiment ont été mûrement réfléchis : volonté de placer la Maison au cœur de la ville mais avec la contrainte qu’elle soit accessible à tous depuis n’importe quel quartier. Ce service, très bien accueilli par la population obéit depuis 2011 avec succès à la volonté première qui a présidé à sa création : se rapprocher des citoyens.

Comment fonctionne la maison ? Grâce au bénévolat, avec des financements de la mairie ?
La Maison de la Ville est une structure municipale qui fonctionne avec des financements publics dispensés par la ville et l’Etat. Une équipe de six agents anime la structure. Trois d’entre eux sont chargés de mission : développement durable ; citoyenneté / égalité des droits et lutte contre les discriminations. Un budget municipal est alloué aux projets citoyens et durables qui sont portés par des citoyens qui bénéficie de l’accompagnement, des ressources et de l’expertise de l’équipe de la Maison de la Ville.

Les Conseils de quartiers sont ils associés aux actions de la Maison de la Ville ?
Oui, les creillois membres des différents Conseils de quartier sont conviés via un mailing à participer aux actions de notre structure, ils sont également sollicités pour les actions participatives. Un programme mensuel leur est envoyé tandis que le service de la communication de la Mairie fait connaître les actions de la Maison de la Ville à l’ensemble de la population via les réseaux sociaux, le site de la Maison, le magazine de la Ville. Enfin, une boite à idée a été mise en place pour que l’information, les idées et initiatives puissent remonter jusqu’à nous. Tous sont sollicités lors des actions participatives. Dans un esprit d’ouverture et d’égalité, l’entrée aux ateliers est libre et la participation aux actions de la Maison de la Ville est elle aussi gratuite.

Quels sont les projets les plus récents qui ont rencontré le succès ? Quels sont les perspectives pour la maison de la ville ?
L’élaboration d’un budget participatif, l’organisation de la journée de la femme, les ateliers sociolinguistiques ont connu une forte participation ces dernières années. Plus récemment, toujours dans le cadre de l’Agenda 21 nous avons proposé des ateliers autour de l’écologie, de la gestion des déchets. Intitulés “Ateliers confection de produits du quotidien” ils ont permis aux participants d’apprendre à élaborer des cosmétiques maison, à recycler des objets destinés au rebut, à fabriquer des produits ménagers respectueux de l’environnement ou encore de découvrir les multiples usages des huiles essentielles.
Nous souhaitons continuer dans cette dynamique qui permet à Creil de se définir comme une ville audacieuse qui donne envie et permet à ses habitants d’agir au quotidien, de changer leur comportement et tendre vers l’éco-responsabilité. En un mot, de passer à l’action !

Fiche d'identité de la communeLe projet en chiffresPour aller plus loin
  • Commune : Creil
  • Département : Oise (60)
  • Région : Hauts-de-France
  • Population : 35 575 habitants
  • Maire : Jean-Claude Villemain (Parti Socialiste)
  • Site internet : www.creil.fr
  • 350 000 € de budget alloué en 2018 aux projets citoyens
  • 3000 entrées annuelles
  • 1900 inscriptions annuelles aux ateliers de la Maison de la Ville

 

Scroll To Top