Skip to content

La Maison des Projets : une nouvelle vague pour Port-de-Bouc

Port-de-Bouc est presque une jeune fille. Cette commune, l’une des plus récentes des Bouches-du-Rhône, a fêté ses 150 ans il y a quelques années. Pourtant en seulement un siècle et demi, la ville a connu de profonds bouleversements. Née près de la mer pour permettre le développement de différentes activités industrielles (chantiers navals, pêche puis raffinerie), elle connaît le déclin durant la seconde partie du XXe siècle lorsque ses activités historiques s’essoufflent. Reste un formidable patrimoine industriel que touristes et habitants redécouvrent notamment grâce à la création du sentier de Grande Randonnée GR2013 qui traverse la ville depuis que Marseille/Provence a été Capitale de la Culture en 2013. C’est donc naturellement que la Maison des Projets a pris place en 2017 dans l’ancienne Halle à marée. Un “lieu-ressource” où information, concertation et animation vont de pair. C’est là que se dessinent, avec les habitants, les grands chantiers qui feront le Port-de-Bouc de demain.

Pourquoi ?

En 2016, Port-de-Bouc a obtenu la signature avec l’Etat de son grand projet de renouvellement urbain. Dans le cadre légal du NPRU, une “maison du projet” doit être mise en place afin qu’habitants et acteurs des quartiers concernés puissent être partie prenante du projet de renouvellement urbain. A Port-de-Bouc, au-delà des seuls quartiers concernés par le NPRU, la municipalité a décidé de créer une “Maison des Projets”. Ainsi le NPRU s’inscrit-il dans un programme plus large, celui du projet du Contrat de Ville : partir à la reconquête du littoral pour tourner plus encore la commune vers la mer, réaliser un contournement routier pour réunifier les différents quartiers, faciliter les mobilités, prendre le virage du durable notamment grâce à la thalassothermie, multiplier l’offre scolaire et de formation et améliorer l’habitat. Enfin, dans une moindre mesure puisqu’il s’agit d’une compétence métropolitaine, attirer à nouveau les entreprises sur le territoire communal.
Si les grandes lignes du projet ont été définies en amont, les détails, comme l’indique Madame le Maire, sont à écrire avec les habitants. C’est tout l’objet de cette Maison des Projets : faire coïncider projet de ville et projet de vie des port-de-boucains, refuser de plaquer une politique venue d’en haut sur les problématiques quotidiennes de logement, d’emploi, de déplacement ou d’éducation des habitants.

Comment ?

Usagers des services publics, habitants, associations, acteurs économiques vivent et font la ville au quotidien. Ils doivent être associés au plus tôt aux partenaires institutionnels pour l’élaboration des projets de renouvellement. Donner son avis, écouter ceux des autres est nécessaire pour faire émerger l’intérêt général.

Le débat est sain et c’est à cela que sert la maison des projets ; à charge ensuite pour les professionnels, de prioriser et modéliser attentes et propositions en fonction du budget.
Cette Maison des Projets est intégrée à un bâtiment multifonctionnel de 1200m2, composé de bureaux, amphithéâtre et salles de réunion. La transversalité est à la base de son fonctionnement :

“Imaginons que dans le cadre d’une réhabilitation, les habitants décident de créer des jardinières pour le potager ou le fleurissement. Un intervenant averti pourrait partager et transmettre son expérience de la permaculture. Sur ce schéma, tous les thèmes sont envisageables : comment économiser de l’énergie dans une maison ? Comment fonctionne le système de chauffage dérivé de la thalassothermie qui sera mise en œuvre dans les années à venir ? La Maison des Projets est un peu celles de tous les possibles : un lieu vivant et évolutif en fonction des attentes et des propositions de chacun. De multiples animations et partenariats accompagneront les projets en favorisant l’expression de tous. “ (Port d’Attache, magazine municipal).

Pour le volet OPAH, c’est la société Urbanis qui est en charge des projets et assure une permanence bi-hebdomadaire à la Maison des Projets de Port de Bouc. Il n’y a pas de dotation privée, Urbanis est opérateur et met à disposition de la commune un chef de projet qui facilite les recherches d’aides mobilisables.

Quel bilan ?

« Lorsque René Rieubon et son équipe municipale décidèrent dans les années 80 de construire une Criée, c’était pour redonner du souffle à notre ville. […] Il nous a semblé nécessaire de considérer la Halle à marée comme l’embarcadère d’un nouvel essor pour Port-de-Bouc. La Criée était la Maison des Travailleurs de la mer, c’est désormais la Maison des Projets et donc, celle des Port de Boucains. […] Les services de l’État ont été attentifs à notre souhait de situer la Maison des Projets à l’intersection de nos quartiers émargeant au Programme National de Renouvellement Urbain (PNRU), et donc en centre ville» explique Patricia Fernandez-Pédinielli, maire de Port-de-Bouc dans les colonnes de Port d’Attache.
Les citoyens de demain se sont déjà saisis de cette maison du projet : les « classes de ville » de CE1 et CE2 y travaillent sur la  mémoire urbaine et sur le sujet de la transition énergétique.

Le projet en photos

Interview de Patricia Fernandez-Piédinelli, maire de Port-de-Bouc

1.Le cadre légal du NPRU prévoit la création d’une “maison du projet”. Vous avez fait le choix d’intégrer au maximum le renouvellement urbain dans le projet social et citoyen de la ville en créant “la Maison DES Projets”. Pourquoi cette volonté ?

En effet, il est contractuellement prévu qu’une “Maison du Projet” soit créée pour chaque quartier retenu dans le NPNRU. Cette maison se doit d’être le lieu référence de la concertation avec les habitants.
A Port-de-Bouc, nous avons fait le choix de centraliser la concertation en un seul lieu, facilement identifiable par l’ensemble des habitants.  Au-delà des nouveaux aménagements des quartiers, certains programmes touchent plus largement tous les habitants, ce qui créée de la mixité et du lien sur l’intégralité de la ville. Sa situation géographique au cœur du centre-ville, hors périmètre est pourtant le centre de gravité des 2 QPV, composant 3 quartiers (les Aigues Douces, Les Comtes, Tassy).
Afin d’être au plus près des habitants, l’équipe opérationnelle se trouve au sein de la Maison des Projets qui bénéficie d’une grande amplitude horaire. Un agent d’accueil reçoit le public de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi.
Depuis son ouverture, la Maison des Projets a reçu environ 4000 personnes sur l’année 2018. Le programme d’animations se développe au fur et à mesure avec des rencontres, des ateliers, de la formation,  de la culture, l’accueil des classes urbaines (6 classes de CM2 reçues pendant 1 semaine chacune).

2.Grâce à la Maison des Projets, les habitants concernés par le NPRU sont-ils particulièrement impliqués ? Sont-ils force de proposition pour élaborer la ville de demain ?

Dès l’ouverture de la Maison des Projets en novembre 2017, les habitants ont manifesté leur intérêt. Nous recueillons les idées et propositions y compris en dehors des ateliers grâce à un agent d’accueil à temps plein. Les habitants se sentent concernés et sont les mieux placés pour parler de leur quartier.
De nombreuses rencontres ont d’ores et déjà eu lieu : conseils citoyens, ateliers, réunions publiques, animations. La concertation a toujours eu une place importante dans nos projets de ville et cette nouvelle obligation s’est mise en place très naturellement.

A Port de Bouc, les projets se font pour les habitants, par les habitants.

3.Pouvez-vous me dire quels projets ont déjà vu le jour grâce au concours des agents qui composent l’équipe de la Maison des Projets ?

En ce mois de juin, nous lançons l’aménagement des allées Cassin. Ce cheminement rallie, grâce à des chemins piéton et cyclable le quartier prioritaire des Aigues Douces/la Lèque (PRIN) au centre-ville et au port de plaisance. Comme indiqué précédemment, nos objectifs sont de créer un vrai lien entre les différents quartiers de la ville. Le lancement de ces travaux est un signe fort de notre volonté de permettre à l’ensemble des habitants, un accès sécurisé et agréable au cœur de notre ville. Nous lançons en cette même période, l’aménagement du pourtour de l’école Victor Hugo du quartier des Aigues Douces. Ces aménagements sont dans le prolongement des travaux des allées Cassin.

4.Une fois le programme de renouvellement urbain effectué, pensez-vous que la Maison des Projets demeurera?

Il est nécessaire de rappeler que les programmes de renouvellement urbain sont des opérations de long terme, voire de très long terme pour les habitants.
Ici, la démocratie participative a toute sa place avant, pendant et après les travaux, La Maison des Projets restera à la disposition des habitants aussi longtemps qu’ils en auront besoin.

Fiche d'identité de la communeLe projet en chiffresPour aller plus loin
  • Commune : Port-de-Bouc
  • Département : Bouches-du-Rhône (13)
  • Région : Provence Alpes Côte d’Azur
  • Population : 16 682 habitants
  • Maire : Patricia Fernandez-Pedinielli (PCF)
  • Site internet : www.portdebouc.com
  • une équipe de 8 personnes à l’écoute des habitants
  • 14 partenaires institutionnels et acteurs privés

 

Scroll To Top