Adhérents

Après 40 ans de politique de la ville, des maires lancent l’«appel de Grigny»

18 octobre 2017

Pour les 40 ans de la politique de la ville, une centaine de maires réunis en «états généraux» ont lancé lundi «l’appel de Grigny» en faveur des quartiers populaires, en pleine controverse autour des restrictions budgétaires annoncées par le gouvernement. «C’est historique, c’est 2005 sans les émeutes», ose Jean-Philippe Acensi, président de Bleu-Blanc-Zèbre, association co-organisatrice du…

Lire la suite

Politique de la Ville : un mal nécessaire ?

18 octobre 2017

On l’appellera ‘’l’appel de Grigny’’. Il a été lancé ce lundi dans la ville du même nom (dans le département de l’Essonne) par plusieurs dizaines de maires réunis en ‘’états généraux de la politique de la ville’’. Des maires inquiets. Le gouvernement a supprimé cet été une partie des crédits alloués à cette politique :…

Lire la suite

Politique de la ville : à Grigny, des maires et des responsables associatifs lancent un appel commun

18 octobre 2017

Ces maires de banlieue, et d’autres venus de Béthune, Roubaix, Evreux, Grande-Synthe, Sevran ou encore Nanterre, se sont succédé à la tribune, le 16 octobre à Grigny (Essonne), pour dire au gouvernement l’urgence de la situation des quartiers prioritaires. Initiés par les associations Bleu Blanc Zèbre, Villes et Banlieues et Villes de France, ces Etats…

Lire la suite

Politique de la Ville : “N’attendons pas que ça explose avant d’agir”, prévient Yves Jégo

18 octobre 2017

Aux Etats généraux de la politique de la ville, les maires et responsables d’association ont raconté leurs inquiétudes depuis la suppression, cet été, de 46,5 millions d’euros des crédits alloués à la politique de la ville, de la réduction des contrats aidés et de la baisse des APL. Pour Yves Jégo, député UDI de la 3e…

Lire la suite

États généraux de la politique de la ville : “Il ne suffit pas d’obtenir les Jeux Olympiques pour la Seine-Saint-Denis”

18 octobre 2017

Plus d’une centaine de maires sont réunis depuis lundi 16 octobre à Grigny dans l’Essonne pour lancer un appel solennel sur l’avenir des quartiers sensibles. Pour Olivier Klein, maire PS de Clichy-sous-bois : “La politique de la ville est un édifice extrêmement fragile, elle doit se projeter dans des continuités d’actions et ne peut pas…

Lire la suite

Quartiers difficiles : une centaine de maires lancent l'”appel de Grigny”

18 octobre 2017

C’est l’union sacrée chez les maires de communes comptant des quartiers populaires. Partageant le constat que la politique de la ville “est entrée dans une phase critique et de désespérance”, une centaine d’entre eux se sont réunis à Grigny, dans l’Essonne, pour lister dix mesures “urgentes” à appliquer, “avant le budget 2018”. Pour en savoir…

Lire la suite

Etats Généraux de la politique de la ville : les élus lancent “l’appel de Grigny”

18 octobre 2017

Les maires des communes dites “sensibles” réunis ce lundi dans l’Essonne ont émis une série de mesures qu’ils souhaitent voir mise en oeuvre dans les trois mois à destination des quartiers prioritaires : suspension de la réduction des contrats aidés, rétablissement des financements de la politique de la ville, fonds d’urgence immédiat doté de 100…

Lire la suite

Politique de la ville : la colère d’élus et d’associations de quartiers populaires

18 octobre 2017

Organisé par les associations Bleu, blanc, zèbre, Ville et banlieue et Villes de France, et soutenu par Jean-Louis Borloo, ce rassemblement qui se veut « sans aucune idée partisane », a été l’occasion pour les personnes présentes d’exprimer leur colère et leur désarroi au micro, en espérant que leur « cri portera jusqu’à Matignon »,…

Lire la suite

Politique de la ville : l’inquiétude grandissante des maires

12 octobre 2017

Ils viennent de Grigny, Roubaix, Reims, Montceau-les-Mines, Nanterre. Ces élus, ou leurs représentants, de différentes sensibilités, se sont retrouvés lundi matin à Paris, avec l’espoir de trouver la réponse à une question : comment convaincre un gouvernement qui cherche à économiser 16 milliards d’euros de relancer la politique de la ville ? Depuis cet été,…

Lire la suite

ISF et Contrats aidés : la révolte du maire de Grigny

12 octobre 2017

130 000 personnes ne vont plus payer l’ISF et on dit à des gens pour qui un contrat aidé est un marchepied, qui retrouvent de la dignité grâce à cela… Ne peut-on pas avoir une unité nationale pour des quartiers où 40% sont en dessous du seuil de pauvreté ? Nous voulons être entendu car…

Lire la suite