Réforme de l’Éducation prioritaire – Quelles conditions pour la réussite ?

 

 

Réforme de l’Éducation prioritaire
Quelles conditions pour la réussite ?

 Communiqué de presse du 28 juin 2017

L’association des maires Ville & Banlieue de France, regroupant les communes abritant des quartiers prioritaires de la politique de la ville

– estime positive la mesure visant à conforter les enseignements de base des plus jeunes écoliers des écoles élémentaires en limitant les effectifs des classes de cours préparatoire à 12 élèves dans les Réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP+) ;

– mais ne peut se satisfaire que tout ou partie, selon les académies, des moyens humains de professeurs des écoles dévolus au dédoublement de ces classes soient “prélevés” sur ceux destinés à la mise en œuvre du dispositif “plus de maîtres que de classes”, y compris ceux des écoles maternelles ;

– alerte sur le risque d’accroissement des inégalités entre territoires déjà stigmatisés si l’État ne garantit pas aux communes, qui n’en ont pas forcément les ressources financières, les moyens d’offrir à chaque section de CP une salle de classe dédiée, dûment équipée et aménagée, ainsi qu’une dotation permettant de couvrir les charges de fonctionnement afférentes desdits locaux

et rappelle sa demande, largement réitérée, qu’au nom de l’égalité républicaine, tous les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) bénéficient du dispositif REP+.

 

Contact : Mme Sylvie THOMAS – 01.47.00.27.00