Adhérents

Il faut que Macron ouvre la société française aux gens de banlieue

19 octobre 2017

Stéphane Gatignon, maire de Sevran s’exprime au micro de France Inter à l’aube de l’ouverture des Etats Généraux de la politique de la ville à Grigny : “Il faut que Macron ouvre la société française aux gens de banlieue.” Pour en savoir plus : France Inter – du 16 octobre 2017

Lire la suite

Après 40 ans de politique de la ville, des maires lancent l'”appel de Grigny”

18 octobre 2017

Partageant le constat que la politique de la ville “est entrée dans une phase critique et de désespérance”, les maires ont listé dix mesures “urgentes” à appliquer “avant le budget 2018”. Ils ont d’abord appelé le gouvernement à revenir sur ses annonces récentes, notamment la suppression de 46,5 millions d’euros de crédits alloués à la…

Lire la suite

Etats généraux de la politique de la ville : les élus locaux mettent la pression et visent déjà plus loin !

18 octobre 2017

Les premiers États Généraux de la politique de la ville se sont déroulés lundi 16 octobre à Grigny dans l’Essonne. Co-organisée par les associations “Villes de France”, “Bleu, Blanc, Zèbre” et “Ville & Banlieue”, cette manifestation – inédite – a rassemblé plus de 1000 personnes, dont 250 élus locaux. Une dizaine de propositions ont été…

Lire la suite

Quartiers populaires. Des maires vent debout contre le naufrage de la politique de la ville

18 octobre 2017

Il est des décisions unilatérales qui en disent plus long que des discours. Le gouvernement a-t-il pris la mesure de ce décret, adopté fin juillet, supprimant les 45,6 millions d’euros dédiés à la politique de la ville, pourtant inscrits au budget de l’État pour 2017 ? A-t-il conscience des conséquences humaines qu’engendre cette suppression ? Pour…

Lire la suite

Politique de la ville : On ne peut plus « bricoler » sur des sujets aussi importants que la prévention et la sécurité »

18 octobre 2017

À l’occasion des premiers Etats Généraux de la politique de la ville, organisés à Grigny (91), Marie-Claude Jarrot, maire (LR) de Montceau-les-mines, revient pour le Courrier des maires sur la dégradation de la politique de la ville et sur ses espoirs de faire bouger les choses avec les autres élus. Pour en savoir plus :…

Lire la suite

Baisse des contrats aidés : le gouvernement ne se rend pas compte

18 octobre 2017

Rodolphe Thomas est maire d’Hérouville Saint-Clair, dans le Calvados. Soutien d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, il est déçu par le manque de moyen dédié à la politique de la ville du nouveau président. Pour Rodolphe Thomas, la lutte contre le chômage, qui frappe ici plus qu’ailleurs, est une priorité. Et pour ce faire, assure-t-il,…

Lire la suite

Banlieues : le cri d’alarme des maires

18 octobre 2017

Vent debout, près de 300 maires et des responsables associatifs tiendront, demain à Grigny (Essonne), des états généraux de la politique de la ville — qui concerne 5,5 millions de personnes en France pour lancer un « appel solennel » et réclamer dix mesures immédiates. Pour en savoir plus : Le Parisien – du 15…

Lire la suite

L’ “enterrement” redouté de la politique de la ville

18 octobre 2017

C’est une manifestation comme il y en a beaucoup ce mois-ci. « Nous ne voulons pas être un quartier en réanimation ! », « Baisse des subventions = projets et habitants des quartiers sacrifiés »… Mercredi 4 octobre, 200 personnes se sont rassemblées à l’appel des associations de la cité du Franc-Moisin, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis),…

Lire la suite

Après 40 ans de politique de la ville, des maires lancent l'”appel de Grigny”

18 octobre 2017

“Nous aimerions avoir des êtres humains en face de nous. Nous ne sommes pas des numéros, nous en avons assez d’être en face de gens qui ne raisonnent qu’en chiffres”, a plaidé le maire PCF de Montreuil Patrice Bessac.” Pour en savoir plus : L’Express – du 16 octobre 2017

Lire la suite

Après 40 ans de politique de la ville, des maires lancent l’«appel de Grigny»

18 octobre 2017

Pour les 40 ans de la politique de la ville, une centaine de maires réunis en «états généraux» ont lancé lundi «l’appel de Grigny» en faveur des quartiers populaires, en pleine controverse autour des restrictions budgétaires annoncées par le gouvernement. «C’est historique, c’est 2005 sans les émeutes», ose Jean-Philippe Acensi, président de Bleu-Blanc-Zèbre, association co-organisatrice du…

Lire la suite