Skip to content

Un jeune sur cinq estime qu’il n’a pas le choix de son orientation

Alors que les lycéens se sont encore mobilisés contre le gouvernement ce mardi, une étude inédite vient pointer les lacunes du système d’accompagnement à l’orientation au cours de la scolarité. Cette étude, publiée ce mardi, a été menée par le Cnesco, une instance d’évaluation indépendante des politiques scolaires, auprès de 1 200 jeunes de 18-25 ans, mais aussi de chefs d’établissement. Premier constat, près d’un jeune sur deux (48%) estime ne pas avoir été bien accompagné par son établissement pour son orientation. Près d’un jeune sur cinq estime qu’il n’a pas eu le choix de son orientation, particulièrement lorsqu’il est issu de l’enseignement professionnel. Le coût des études conduit un élève sur trois à renoncer à certaines filières.

Pour en savoir plus : Le Progrès – du 11 décembre 2018

Publié dans : ,
Scroll To Top