Rapport Borloo – Vers un « changement radical dans la conduite de l’action publique » ? L’avis des élus V&B

“C’est un coup de pied dans la fourmilière plus que satisfaisant “ ne parvient pas à cacher Catherine Arenou, songeant également aux chapitres sur l’éducation prioritaire et la politique de peuplement « afin de ne plus placer les plus précaires dans les zones précaires. » Avant de se reprendre aussitôt : ” ce rapport, ce n’est pas l’alpha et l’omega, non plus. Il faudra une mobilisations nationale pour le décliner concrètement. Au-delà de la question des moyens financiers, il va falloir oser et bousculer la technocratie. Car ce qu’il propose va bien plus loin que ce qui a été fait depuis un an où on s’est une fois de plus contenté de mettre un pansement sur une jambe de bois. Le président de la République et le gouvernement doivent veiller à ne pas décevoir. Ce n’est pas le plan de la dernière chance, c’est le rapport du dernier espoir. “
Même topo chez le maire (PCF) de Grigny, Philippe Rio, qui avait été l’un des premiers à tirer la sonnette d’alarme à l’automne 2017 : « j’appelle l’ensemble des élus, des associations et des entreprises à concrétiser ce rapport dans nos territoires. Nous sommes à la disposition du gouvernement pour appliquer dès demain les recommandations de Jean-Louis Borloo et mettre en œuvre ces 19 programmes. Vous pouvez compter sur nous pour faire le service après-vente de ce rapport. »
Pour en savoir plus : Le Courrier des maires – du 27 avril 2018

Publié dans : ,