Les plans Mercredi profitent davantage aux enfants des villes qu’à ceux des campagnes