Skip to content

Les lycéens des quartiers prioritaires aspirent moins à rejoindre l’enseignement supérieur

L’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) a étudié, avec le service statistique de l’Enseignement supérieur, les vœux d’orientation des lycéens des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sur la plateforme Admission Post Bac (APB). Au final, leurs aspirations sont moins élevées que les jeunes des autres quartiers et ils se retrouvent plus souvent sans affectation à l’issue de la procédure. Un risque moins lié à leur lieu de résidence qu’à leurs trajectoires scolaires.

Lire la suite de l’article.

Publié dans : ,
Scroll To Top