Skip to content

Les commerces dans les quartiers : une offre à revitaliser et diversifier

Le Commissariat général à l’égalité des territoires livre dans sa publication synthétique mensuelle (“En Bref”, février 2016) un diagnostic et des propositions pour revitaliser les commerces des quartiers de la politique de la ville (QPV).

Dans les quartiers de la politique de la ville où la proportion d’habitants en dessous du seuil de pauvreté est supérieure à la moyenne nationale*, le pouvoir d’achat des ménages baisse et ces derniers recherchent en priorité les prix les plus bas et la proximité. Mais les consommateurs des QPV souhaitent aussi pouvoir choisir entre des gammes, marques et prix de produits variés, à l’instar des ménages pourvus d’un pouvoir d’achat plus élevé.

Comment aider le déploiement et la revitalisation des commerces de ces quartiers, fragilisés par la concurrence des plus grandes surfaces ?

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) a souhaité mieux connaître les handicaps des équipements actuels, d’une part, et les besoins et comportements de consommation des habitants des quartiers, d’autre part, pour mieux y répondre.

Sommaire “En Bref” de février 2016.
– Une préférence marquée pour la consommation de proximité
– Un sous-équipement avéré
– Des handicaps structurels identifiés
– Revitaliser et diversifier l’offre commerciale dans les quartiers
– Accroître les facultés de choix des consommateurs
– Mieux articuler développement commercial et renouvellement urbain
– Le rôle central du supermarché.

* En 2012, on comptait plus de 38% des habitants des zones urbaines sensibles (ZUS) sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire aux revenus inférieurs à 60% du revenu médian, selon l’Observatoire national des ZUS (Onzus).

Références :
« Les commerces dans les quartiers : une offre à revitaliser et diversifier », par Éric Briat et Pascal Dieusaert (CGET). En Bref, février 2016.

Article vu sur :
www.courrierdesmaires.fr – du 5 février 2016

Publié dans :
Scroll To Top