Skip to content

Les collectivités locales ne peuvent “pas tout porter”, selon François Baroin, président de l’Association des maires de France

Le gouvernement hausse le ton contre le mouvement des “gilets jaunes” et le ministre de l’Intérieur a estimé qu’il y avait une dérive totale du mouvement. “Dans ma ville en tout cas, il y avait des gens sincères, profondément engagés et en grand nombre. En revanche, il y a eu des dérapages, des casseurs. La préfecture à Troyes (Aube) a été attaquée et le préfet a failli être molesté, et l’hôtel de ville a été assiégé pendant de longues minutes. Donc il y a des risques de violences et le ministre de l’Intérieur est pleinement dans son rôle pour rétablir l’ordre”, explique François Baroin, maire les Républicains (LR) de Troyes (Aube) sur le plateau des “4 Vérités” sur France 2, mercredi 21 novembre. “Il ne peut pas y avoir de révolte qui bascule dans la violence, et je ne sais pas si l’on mesure l’importance du bilan humain et sa lourdeur”, précise François Baroin tout en indiquant que “l’expression de ce malaise, qui est sincère pour l’immense majorité des gilets jaunes, doit être pris en compte”.

Pour en savoir plus : France Info TV – du 21 novembre 2018

Publié dans : ,
Scroll To Top