Le premier “baromètre des territoires” montre la fracture du pays

80% des Français considèrent que les grandes métropoles et Paris sont les territoires qui bénéficient le plus de la politique de l’actuel gouvernement. Une proportion qui tombe à 5% pour ce qui est des villes moyennes et 3% pour les zones rurales. C’est ce qui ressort du premier “baromètre des territoires” Ipsos pour l’association Villes de France. S’il était besoin d’une preuve que la crise des gilets jaunes découle tout autant d’une fracture territoriale que sociale, ce sondage réalisé auprès de 1.600 Français de toutes origines géographiques (400 de territoires ruraux ; 400 de villes moyennes ; 400 de métropoles ; 400 de Paris et de la 1re couronne) en est une. Réalisé en partenariat avec la Banque des Territoires, du 23 au 30 octobre 2018 – juste avant le commencement de la crise – , le baromètre puise dans les causes profondes de cette “fièvre jaune”. “Il ressort clairement que le clivage territorial n’est plus seulement celui qui sépare Paris des régions.

Pour en savoir plus : La Banque des territoires – du 12 février 2019

Publié dans : ,