Skip to content

L’Anah sur tous les fronts

Rénovation énergétique des logements, traitement des copropriétés dégradées, mise en accessibilité des logements,… l’Agence nationale de l’habitat fait face à la diversité de ses missions avec succès, et avec des moyens renouvelés pour 2016.

77 000 logements rénovés en 2015 sur l’ensemble du budget de l’Anah  (675,5 millions d’euros), ce qui a généré 1,350 milliards de travaux : l’Agence peut se vanter d’un fort effet levier de ses aides, qui sont de mieux en mieux connues. Le programme Habiter mieux, qui vise à la rénovation énergétique de 50 000 logements par an  via des aides aux propriétaires, a ainsi atteint son objectif, tout comme en 2014. L’aide moyenne par logement dans ce cadre est de 9742 euros pour les propriétaires occupants, en intégrant les primes issues du Fonds d’aide à la rénovation thermique.
La lutte contre l’habitat indigne et dégradé, autre axe traditionnel d’intervention de l’agence, est en  croissance, du fait du plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles : 17 000  logements ont pu être traités dans ce cadre, un chiffre en hausse de 28%. 94 programmes d’amélioration de l’habitat dédiés à ces copropriétés ont été mis en place. « Cette hausse est notamment due   à une plus forte présence des collectivités locales dans le travail d’identification des copropriétés en difficultés », a expliqué Nathalie Appéré, la présidente du conseil d’administration de l’Anah et députée maire de Rennes.
L’action va notamment être ciblée sur les quatre Opérations de requalification des copropriétés dégradées (ORCOD) de Clichy-sous-Bois, Grigny, Mantes-La-Jolie, et Argenteuil. L’activité de lutte contre l’habitat indigne progresse aussi de 4,5%, avec 9573 logements concernés. Enfin  pour l’adaptation des logements à la perte d’autonomie, 15700 logements ont fait l’objet d’une aide, contre 15000 visés, et sur le volet humanisation des centres d’hébergement, l’enveloppe de 8  millions dédiées a été intégralement consommée, pour des travaux sur 16 centres.

Les objectifs de 2016
Pour 2016, le budget a été reconduit à l’identique, et l’Agence devrait accentuer ses efforts sur trois points : la mise en oeuvre du plan triennal de mobilisation pour les copropriétés en difficulté, avec la généralisation des outils de prévention que sont le dispositif de veille et d’observation des copropriétés (VOC), et le programme opérationnel de prévention et d’accompagnement des copropriétés (POPAC), après leur test positif dans certaines collectivités.
Second point, la mobilisation du parc privé  à des fins sociales, avec l’intermédiation locative, et une nouvelle prime instituée en faveur des bailleurs, ou le conventionnement des logements sans travaux dans le cadre des opérations programmées, une nouveauté.
Enfin, le programme Habiter mieux va se poursuivre, mais il va devoir être mené en lien avec les nouveaux services publics de l’efficacité énergétique que vont mettre en place les régions, et avec les plateformes de la rénovation énergétique. Des réflexions devront aussi être menées sur le modèle économique de la rénovation énergétique et de son équilibre. Enfin le programme est aujourd’hui essentiellement concentré sur l’habitat individuel, et devra être  développé en direction de l’habitat collectif.

Cette année, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) apporte quelques modifications à son aide “Habiter Mieux”.

Dès 2019, elle est renommée Habiter sain, Habiter serein, Habiter facile et Louer facile. Plus complète puisque adaptée à différents projets de rénovation, le principe de l’aide reste le même : offrir un moyen de financement aux propriétaires, qu’ils soient bailleurs ou occupants du logement, pour entreprendre des travaux de rénovation du logement. Un guide des démarches et les informations concernant les conditions d’éligibilité est accessible ici.

Cette aide comporte un avantage supplémentaire : il est possible de la cumuler avec d’autres aides et c’est par exemple le cas avec le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

Article vu sur :
www.lagazettedescommunes.com – du 27 janvier 2016

 

Publié dans :
Scroll To Top