Skip to content

La réforme de la politique de la ville ne convainc qu’à moitié la Cour des comptes

Deux ans et demi après avoir formulé 18 recommandations sur la politique de la ville, la Cour des comptes constate que la moitié est restée lettre morte. Elle émet quatre nouvelles recommandations sur : la valorisation des crédits de droit commun dans les contrats de ville, sur les objectifs de mixité sociale des opérations Anru, sur l’éducation prioritaire, et sur la mobilisation du service public de l’emploi dans les quartiers prioritaires. Plus d’autres petites piques de-ci de-là, ponctuées de quelques bons points…

Pour en savoir plus :
www.localtis.info – du 12 février 2016

 

Publié dans :
Scroll To Top