Skip to content

Grandes et petites villes répondent à l’appel du 18 novembre de l’AMF

Plusieurs associations d’élus ont appelé leurs adhérents à répondre à l’appel du 18 novembre lancé par l’Association des maires de France suite aux attentats parisiens du vendredi 13 novembre. Contrainte de reporter le congrès et le salon des maires qui devaient se tenir cette semaine, du 17 au 19 novembre, accueillant 60.000 personnes, l’AMF organise, ce mercredi, de 10h00 à 13h00, au Palais des congrès de la porte Maillot (Paris), cette “réunion exceptionnelle des maires de France”, a-t-elle annoncé samedi. Cette séquence, durant laquelle les maires de la République arboreront leur écharpe tricolore, “permettra de rappeler le rôle essentiel de la commune et des maires, en tant que premier pilier de notre démocratie, qui oeuvrent quotidiennement et au plus près des populations pour tisser les liens de solidarité et pour le bien vivre-ensemble”.

France urbaine, Association des petites villes…
“Dans ces heures sombres, la France doit porter haut les valeurs républicaines. Elle doit être unie pour ne pas céder à la terreur”, ont déclaré, par voie de communiqué, Jean-Luc Moudenc et Gérard Collomb, président et président délégué de France urbaine, nouvelle association d’élus issue de la fusion récente de l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) et de l’Association des communautés urbaines de France (Acuf). “Les élus se retrouveront, à l’appel de l’Association des maires de France, le 18 novembre”, ont-ils ajouté.
C’est aussi au nom de la “défense des valeurs de la République”, que l’Association des petites villes de France (APVF), présidée par Olivier Dussopt, député-maire d’Annonay (Ardèche), appelle ses adhérents à participer au rassemblement du 18 novembre. “Au-delà de Paris et sa région, c’est la France entière qui été durement touchée dans ce qu’elle a de plus cher, sa jeunesse et les valeurs de la République. Les maires et les élus locaux se doivent d’être au premier rang pour défendre ces valeurs et redire dans les circonstances présentes toute leur actualité”, a-t-elle déclaré.

… maires ruraux, Villes de France, AdCF, Ville & Banlieue
L’Association des maires ruraux de France “invite la population à une résistance permanente et sans faille afin de préserver les valeurs universelles de la République, de Liberté, d’Egalité et de Fraternité”. Elle lui demande également de “ne pas se laisser abuser par une récupération politique indigne” et de “ne pas stigmatiser injustement en restant vigilante et lucide”. Son président, Vanik Berberian se rendra à porte Maillot le 18. Villes de France (ex Fédération des maires des villes moyennes) répond également présent à l’appel lancé par l’AMF. Sa présidente Caroline Cayeux, maire de Beauvais, sera présente le 18 novembre “entourée de nombreux maires de villes de France”.
L’Assemblée des communautés de France (AdCF) sera également présente le 18 novembre, représentée par son président Charles-Eric Lemaignen, président de la communauté d’agglomération Orléans Val de Loire.
Les maires de l’association Ville & Banlieue seront aussi de la journée, avec leur président Marc Vuillemot, maire de La Seyne-sur-Mer (83). Ils se rendront dans l’après-midi à une réunion avec Patrick Kanner, ministre de la Ville.
Le congrès et le salon des maires sont reportés au printemps prochain, les 31 mai, 1er et 2 juin 2016.
Cette matinée du 18 novembre initiée par l’AMF donnera lieu à une présentation des travaux et du vade-mecum de l’association sur la laïcité, à un “débat d’orientation générale” et à une table-ronde sur “le rôle des communes et des maires pour faire vivre la démocratie et porter les valeurs et les principes de la République”. Le tout s’achèvera par une “séance solennelle” marquée par la venue de François Hollande, en présence notamment de Gérard Larcher et de Anne Hidalgo.

 Article vu sur :
www.localtis.info
– du 17 novembre 2015

 

Publié dans :
Scroll To Top