Skip to content

Destruction d’un équipement culturel à Chanteloup-les-Vignes. Il y a urgence extrême.

L’association des maires Ville & Banlieue de France et l’ensemble des communes et intercommunalités adhérentes témoignent toute leur sympathie et leur compassion aux habitants de Chanteloup-Les-Vignes et à leur maire Catherine Arenou.
Les événements sauvages de la soirée dernière attestent que, loin de baisser les bras pour la rénovation urbaine et le développement social des quartiers populaires urbains fragilisés, nous devons plus que jamais nous remonter les manches pour l’éducation et l’action culturelle, facteurs de prévention, d’émancipation, d’éveil des consciences et d’avancée vers plus d’égalité dans l’accès à l’insertion urbaine, professionnelle, sociale et citoyenne.
S’attaquer à un équipement culturel et aux services de sécurité et de tranquillité publiques n’est pas neutre. C’est la République égalitaire, solidaire et fraternelle qui est visée. Les coupables doivent être identifiés et punis. Ceux qui exacerbent la situation doivent être combattus. L’Etat doit donc renforcer et accélérer son accompagnement des territoires en déshérence qui risquent de ne plus trouver la force de lutter pied à pied contre la ségrégation qui gangrène la République. Il y a une urgence extrême.
Communiqué de presse. Lyon, le 3 novembre 2019
Scroll To Top