Skip to content

Communiqué de presse Ville & Banlieue: “Monsieur le Président, transformez l’ambition en réalité!”

Après la publication des 120 propositions de Ville & Banlieue, après celle du manifeste commun à Ville & Banlieue, l’AMGVF et l’ACUF, c’est au tour du Collectif Pouvoir d’Agir de publier aujourd’hui son manifeste pour une politique ambitieuse de la ville et des quartiers populaires.

S’inquiétant de la dégradation de la situation constatée dans le dernier rapport de l’ONZUS, ils dénoncent “une politique de l’Etat réduite peu à peu à un contrôle et à un «dialogue de gestion». L’État perd toute capacité à rester le garant de la solidarité nationale” et appellent à une réforme de la politique de la ville, qui s’appuie “sur les ressources, les savoir-faire et le potentiel des habitants, des associations, des services publics et des acteurs économiques et passe par des mesures fortes sous l’impulsion de l’Etat, des élus locaux et de la société civile“.

Le manifeste insiste sur :

1- Le renouveau de la démocratie passe par le développement du pouvoir d’agir des citoyens

2–Un changement du discours politique sur les quartiers populaires : les habitants sont une ressource, une richesse et non une menace. C’est un gâchis de se priver de leur expertise

3– La suppression de la Révision Générale des Politiques Publiques et le renforcement des services publics dans les quartiers et territoires populaires (éducation, santé, police, justice …), avec une attention très forte pour les collectivités les plus en difficulté

4– Une vraie relance des politiques publiques de l’emploi, d’éducation, de jeunesse, de santé, de prévention de la délinquance, de développement territorial et de l’économie sociale et solidaire, de développement culturel, de formation citoyenne et d’éducation populaire

5– Le développement d’un véritable droit au logement par la construction massive de logements sociaux, avec une proportion suffisante de logement vraiment sociaux (PLAI), au-delà des obligations minimum de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU), répondant aux besoins reconnus par le Comité de suivi de la mise en œuvre du Droit Au Logement Opposable (DALO), et par une politique de rénovation urbaine ciblée sur les quartiers qui en ont le plus besoin, intégrée à une politique de développement social

6- L’amélioration de la gouvernance locale, politique et technique, autour d’un « Projet de Territoire solidaire et durable » qui doit précéder l’élaboration du prochain contrat « Politique de la Ville » et fédérer les acteurs

7- La relance d’une autre décentralisation et de la réforme des collectivités.

g>Communiqué de presse

MONSIEUR LE PRESIDENT : TRANSFORMEZ L’AMBITION EN REALITE !

L’association des maires Ville et Banlieue de France porte depuis plusieurs mois ses 120 propositions pour un engagement national auprès des quartiers populaires. Elle en appelle désormais à la détermination du nouveau président – qui en avait repris plusieurs dans son programme, et notamment celle du Ministère à l’Egalité des Territoires.

Pendant la campagne présidentielle, François Hollande s’est en effet engagé sur de nombreuses propositions de l’association Ville & Banlieue : clauses d’insertion généralisées ; exonérations sociales pour les entreprises embauchant des jeunes issus des quartiers populaires ; service public de l’emploi renforcé; soutien à l’innovation ; désenclavement par les transports en commun ; renforcement des mesures coercitives sur la loi SRU ; action sur les copropriétés dégradées ; lutte contre la précarité énergétique, l’habitat insalubre et les marchands de sommeil ; fin des fermetures de services publics dans ces quartiers ; éducation prioritaire confortée ; politique de la langue renforcée ; stages obligatoires dans les territoires en difficulté pour les étudiants en formation initiale de médecine ; véritable solidarité financière ; effectifs policiers et judiciaires redéployés et formation accrue des agents ; équipements culturels et sportifs rénovés…

Les maires de Ville et Banlieue saluent ces engagements du candidat. Ils espèrent désormais leur mise en œuvre par le nouveau président. Ville & Banlieue s’est félicitée que François Hollande ait repris son idée d’un grand Ministère à l’Egalité des Territoires, convaincue qu’il faut remobiliser le droit commun en direction des banlieues, comme de tous les territoires en difficultés : territoires ruraux, désindustrialisés, ultras-marins,… Ce Ministère n’est pas là pour opposer les territoires – l’urbain, le périurbain et le rural – au contraire : il permettra d’assurer à tous l’équité républicaine. L’association en appelle à un ministère d’Etat, rattaché au premier ministre, et réellement en capacité de mobiliser l’ensemble des grands ministères (emploi, éducation, santé, logement, sécurité et justice,…). Ce grand ministère doit avoir la charge des collectivités, des politiques de solidarité, notamment financière, de la rénovation urbaine et de la politique de la ville, de l’aménagement et du Grand Paris. Il veillera à la cohérence et l’efficience de l’ensemble des politiques nationales, sur tous les territoires dans leur diversité, afin de réduire durablement les inégalités sociales et territoriales qui grèvent la cohésion de notre pays.                                                                                          

Les quartiers, leurs habitants, les élus, les associations, se sont fortement mobilisés pendant cette élection, témoignant par là de leur confiance dans une République qui leur a pourtant déjà tant promis…

La création d’un tel ministère, les compétences et les directions qui lui seront rattachées, sa légitimité à mobiliser, bref son ambition, sont les conditions de sa réussite. Ne gâchons pas cette opportunité historique. Monsieur le Président : transformez notre ambition en réalité. Ce serait assurément un signal fort de votre volonté de mieux prendre en compte les attentes et la réalité quotidienne des habitants de ces quartiers.

 

Télécharger le communiqué

 

Scroll To Top