Skip to content

Baisse des contrats aidés : le gouvernement ne se rend pas compte

Rodolphe Thomas est maire d’Hérouville Saint-Clair, dans le Calvados. Soutien d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, il est déçu par le manque de moyen dédié à la politique de la ville du nouveau président. Pour Rodolphe Thomas, la lutte contre le chômage, qui frappe ici plus qu’ailleurs, est une priorité. Et pour ce faire, assure-t-il, il a besoin des contrats aidés. La mairie les utilise pour former des personnes éloignées de l’emploi sur des chantiers d’insertion. Des clauses intégrées aux appels d’offres pour les marchés publics prévoient ensuite des heures de travail pour ceux dont le pied a été remis à l’étrier.
Pour en savoir plus : Le Parisien – du 15 octobre 2017

Publié dans : ,
Scroll To Top