Trois ans après la loi Lamy, des moyens jugés insuffisants

Si la commission des affaires économiques du Sénat demande le maintien des crédits nationaux « Politique de la ville » à leur niveau actuel, elle plaide pour un renforcement de la participation de l’État au renouvellement urbain et à nombre d’enjeux spécifiques – suivi des quartiers « sortants », appui aux conseils citoyens, évaluation des contrats de ville, sécurité… Selon le rapport destiné à évaluer l’application de la loi Lamy de 2014, la nouvelle politique de la ville irait tout de même dans le bon sens…

Pour en savoir pus :
Caisse des dépôts / Actualités Localtis – du 26 juillet 2017

 

Publié dans : ,

DECOUVREZ LES VOEUX 2018
DE MARC VUILLEMOT
PRESIDENT DE VILLE & BANLIEUE