Vers une fusion des missions locales au sein de Pôle emploi ?

Le gouvernement envisage-t-il de fusionner les missions locales au sein de Pôle emploi ? C’est l’inquiétude actuelle de l’Union nationale des missions locales (UNML). Son président, Jean-Patrick Gille a fait parvenir le 3 septembre 2018 au Premier ministre Edouard Philippe un courrier lui demandant d’éclaircir ses intentions suite à la diffusion de son communiqué du 18 juillet. Publié à la suite d’une réunion de travail concernant l’atelier Action Publique 2022 et notamment les réformes du service public de l’emploi envisageables, le communiqué de Matignon propose en effet aux collectivités locales volontaires de “participer à des expérimentations visant à fusionner les structures de la mission locale au sein de Pôle emploi avec une gouvernance adaptée”. Le Premier ministre juge l’action des différents acteurs du service public de l’emploi “excessivement éclatée” et demande “une meilleure articulation entre Pôle emploi, (accompagnement des jeunes) et les Cap emploi (accompagnement des travailleurs handicapés)”.
L’annonce, faite sans concertation, déroute le réseau. D’autant plus qu’elle ne figure pas dans le rapport du Comité d’action publique 2022. “Il faut que l’Etat nous dise quelles sont ses intentions quant à notre réseau dont tout rapport dit qu’il est efficace et à la hauteur de ses objectifs”, affirme à Localtis Jean-Patrick Gille. Le réseau, constitué de 436 missions locales et couvrant la totalité du territoire, accompagne chaque année plus d’1,3 million de jeunes dans leur parcours d’accès à l’emploi et à l’autonomie. Ses résultats ont été récemment mis en valeur dans une enquête publiée en mars 2018 dans le cadre de la semaine nationale des missions locales : près de 600.000 jeunes accèdent chaque année à l’emploi, 250.000 entrent en formation, 140.000 bénéficient d’une immersion en entreprise et 16.000 s’engagent dans des missions de service civique. Souvent critiqué pour sa structuration, il a aussi amélioré son organisation au niveau national, avec la création d’une association par région et d’une conférence des présidents de ces associations régionales. Il est par ailleurs en train de mettre en place un cadre commun de référence de l’offre de service des missions locales qui doit être validé lors de la prochaine assemblée générale de l’UNML le 21 septembre.
Pour en savoir plus : La Caisse des dépôts (Localtis) – du 04 septembre 2018

Publié dans : ,