LOM – Loi Orientation des Mobilités : “Nous réaliserons un effort inédit pour nos infrastructures” (E. Borne)

L’un des objectifs inscrits dans la loi est de contribuer à la cohésion des territoires. Le maillage actuel de réseaux de transports n’est-il pas suffisant ? La France dispose d’un réseau routier dense, certes, mais il y a eu des territoires oubliés. Dans le monde rural, autour des villes moyennes, cela fait de nombreuses années que ce réseau n’a pas été suffisamment entretenu ou modernisé… Des projets sont annoncés depuis très longtemps et n’ont pas vu le jour. En parallèle, le trafic poids lourds s’est accru dans de nombreuses zones et, en l’absence d’aménagements, ces véhicules passent dans des bourgs, frôlent les habitations… Il nous faut mieux relier les villes moyennes aux métropoles ou aux grands axes. Il faut aussi mieux connecter les quartiers « politique de la ville » par les transports, améliorer le lien entre les aires métropolitaines, qui concentrent les emplois, et leurs territoires périurbains qui s’étendent de plus en plus. Offrir de meilleures solutions de déplacement, notamment en renforçant le transport ferroviaire et en réduisant les embouteillages croissants autour des grandes villes est un véritable enjeu d’aménagement du territoire. En résumé, nous devons nous préoccuper de la bonne desserte de tous les territoires.

Pour en savoir plus : Le Moniteur – du 14 novembre 2018

Publié dans : ,