Le Président de la République répond à notre lettre du 27 novembre dernier