Politique de la ville : l’inquiétude grandissante des maires

Ils viennent de Grigny, Roubaix, Reims, Montceau-les-Mines, Nanterre. Ces élus, ou leurs représentants, de différentes sensibilités, se sont retrouvés lundi matin à Paris, avec l’espoir de trouver la réponse à une question : comment convaincre un gouvernement qui cherche à économiser 16 milliards d’euros de relancer la politique de la ville ?
Depuis cet été, l’association Bleu Blanc Zèbre et une vingtaine de maires s’alarment, car leurs indicateurs s’affolent : décrochage scolaire, radicalisation, déserts médicaux, violences… La réduction des emplois aidés, la suppression de certains crédits locaux, la baisse des APL sont autant de signaux négatifs. Emmanuel Macron sera invité à Grigny, le 16 octobre, aux états généraux de la politique de la ville.
Pour en savoir plus : Le Journal du dimanche – du 08 octobre 2017

Publié dans : ,

DECOUVREZ LES VOEUX 2018
DE MARC VUILLEMOT
PRESIDENT DE VILLE & BANLIEUE